Les seniors

De plus en plus de seniors, certains comptant neuf décennies à leur actif, ont recours aux bons soins de la chiropratique.


Les lois de la gravitation universelle sont les mêmes pour tous mais, avec le temps, l’appareil locomoteur n’a plus le potentiel d’antan. Les articulations sont moins souples, les muscles moins vigoureux et la posture plus relâchée.

D’autres facteurs peuvent être en cause, suites d’accidents ou d’opérations, excès de sédentarité, négligences alimentaires.

La ChiropratiqueLa ChiropratiqueLa Chiropratique

Du Diagnostic...

Le chiropraticien notera l’histoire médicale détaillée du patient et procédera à une évaluation complète des fonctions de l’appareil locomoteur.
Divers examens radiologiques permettront enfin d’estimer l’importance des modifications arthrosiques ou ostéoporotiques et d’évaluer leur incidence sur les troubles présents.

... au traitement

Une fois le diagnostic posé et l’état de l’appareil locomoteur connu, un plan de traitement est déterminé en fonction des caractéristiques personnelles du patient.
L’objectif est de réduire les douleurs et de restaurer la meilleure mobilité possible. Le traitement manuel adapté le permettra, associé si besoin est à des exercices ou à des mobilisations douces, voire à un traitement médicamenteux.

Mieux vaut prévenir

Une activité physique régulière et une surveillance de la posture permettent de limiter les effets naturels de l’âge. Sont également importants une alimentation équilibrée et une activité mentale soutenue. Dès l’apparition des premiers troubles, consulter rapidement le chiropraticien. L’objectif majeur, pour le patient, est de conserver, de façon autonome, la meilleure qualité de vie possible. A cet effet, le chiropraticien sera de bon conseil pour mettre en place le plan d’entretien physique.